Journal de l’Encyclopédie Transculturelle des mots, images et concepts clés

L’objectif est de proposer à la communauté internationale un répertoire, constitué progressivement, des principaux mots et concepts clés, utilisés dans la communication entre les principales grandes aires culturelles. On les considère sous la forme propre à chaque culture et à chaque langue, et en prenant en compte dans cette mise en perspective, le caractère propre que leur confèrent ces langues et ces cultures.

Du fait de la globalisation, un certain nombre de « modèles » conceptuels, le plus souvent d’origine occidentale, sont véhiculés à travers le monde. Ils s’imposent au gré des échanges idéologiques, économiques, politiques,  culturels,  et, servant de référence, en deviennent, ou du moins le croit-on, les outils universels, et standardisés, dans le jeu des relations internationales.  Parfois sous le vocable même, et dans la forme nominale originelle occidentale,  le plus souvent marquée par l’usage anglo-saxon, ils imprègnent peu à peu  les différentes aires culturelles, donnant l’illusion d’une universalité conceptuelle. Umberto Eco nous le répète, il n’existe pas de concepts universels. Il s’agit par conséquent de mettre en perspective, de recouper et de soumettre à la critique réciproque, à partir d’un concept clé  occidental – mais aussi pourquoi pas, dans l’avenir, et lorsque les temps auront changé, d’un mot-clé Indien ou Chinois que nous nous serons globalement approprié- les mots et les concepts qui, ailleurs, peuvent lui répondre.

Ces ambiguïtés ont deux sources :

  • soit l’adoption et/ou la traduction de mots et concepts clés d’origine « occidentale », imposés par la mondialisation, en considérant les mots « équivalents » présentés par leur traduction dans les langues non européennes,
  • soit la mise en perspective de concepts proches, ou jugés tels, mais s’inscrivant dans des champs sémantiques très différents.

Le concept d’empire proposé par les chercheurs chinois a fait l’objet du premier travail. C’est le concept « occidental », sous la forme du mot anglais « empire », référant au concept originel d’ « imperium » qu’ils mettent en évidence, et dont ils font l’analyse critique. En contrepoint est  proposé le concept de « tout sous le ciel », Tian Xia, à rapprocher, mettre en perspective, voire opposer.

Sont ainsi rassemblés un travail critique d’analyse sémantique des principaux concepts en cours dans les relations internationales, un travail de clarification et un processus de découverte et de mise à jour de  concepts « alternatifs ». Un premier travail de recherche et de conception éditoriale a été ainsi réalisé sur trois principaux mots clés : empire (Séminaire Cité des Sciences, Paris 2005), droit (Merzig, 2006), connaissance (Inde séminaire itinérant Goa, Delhi, Pondichér)y. Puis ont été abordés les concepts d’Ordre et désordre (Pékin, 2007), de Beau (Paris 2008), de Gouvernance (Pékin, Shimla Lyon, 2008), de Crise (Paris 2009).